Chargement…
Chargement…

La fabrication de notre potjevlesch

Des viandes longtemps mitonnées, cuites dans leur emballage…
Parce qu’il en faut, du temps et de la patience, pour vous faire goûter le meilleur.

Autres secrets de fabrication :

L’histoire du potjevlesch

Le Potjevlesch est un plat d’origine flamande, traduit littéralement par « pot de viande ». C’est un plat très ancien dont on retrouve les premières traces en 1302, dans l’un des 1ers recueils de recettes.
Le Potjevlesch était préparé et conservé en pot. Il se mangeait froid et était destiné à nourrir les moissonneurs sur leur lieu de travail. L’été, la légère acidité avait même un effet rafraîchissant pour ces travailleurs.
Sa composition de viandes blanches et l’absence de graisse assuraient à l’époque comme aujourd’hui un bilan énergétique et diététique favorables (130 calories pour 100g).

Secret de fabrication de notre potjevlesch maison

Etape 1 – Réception

Le réceptionnaire pèse les viandes, en vérifie l’aspect, s’assure que cela correspond bien à la qualité souhaitée. Il mesure également la température de la viande pour vérifier qu’elle est bien à basse température

Réception des jambons

Etape 2 – Cuisson des viandes

Les viandes soigneusement préparées mijotent pendant 5 heures pour leur donner le moelleux réputé des produits Domaine Picard.



Cuisson des viandes pour le poitjevlesch

Etape 3 – Assemblage

Les viandes sont ensuite assemblées avec des carottes et du vinaigre. C’est cela qui va donner au potjevlesh son goût frais et son caractère vinaigré.

Assemblage des viandes pour le potjvlesch maison

Etape 4 – Deuxième cuisson

La deuxième cuisson des viandes, pendant près de 2 heures, va garantir l’homogénéisation des textures et l’harmonie des saveurs.


Notre potjvlesch maison en terrine